Les deux Corée – Guerre tarifaire et paix coréenne

L’Opinion 19/09/2018 Claude Leblanc
L‘EditoCe qui n’était qu’un doux rêve il y a à peine un an, lorsque Donald Trump promettait de déclencher « la colère et le feu » en réponse aux provocations nord-coréennes, ne semble plus relever de l’utopie : à l’issue de la troisième rencontre au sommet de l’année entre Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in, qui se déroule en ce moment à Pyongyang, la dénucléarisation de la péninsule coréenne apparaît réalisable.
Vu d’Europe, un tel accord semble pourtant irréaliste voire impossible parce qu’exigeant la participation et la collaboration actives des Etats-Unis et de la Chine. Dans le contexte de guerre tarifaire que les deux premières puissances économiques de la planète se livrent depuis plusieurs semaines, on imagine facilement à quel point le processus entamé lors de la rencontre historique du 12 juin, à Singapour, entre Donald Trump et Kim Jong-un, pourrait être en danger. La confrontation commerciale sino-américaine devrait être synonyme de blocage diplomatique, Pékin jouant la « carte nord-coréenne » pour empêcher Washington d’obtenir un succès diplomatique.
Mais c’est oublier que la Chine de Xi Jinping cherche désormais à instaurer de nouveaux rapports dans le monde, des partenariats souples plutôt que des alliances figées. C’est toute l’appréciation des relations internationales qui doit être révisée à cette aune.
Il y a quelques jours, à Vladivostok, dans le cadre du Forum économique oriental, le leader chinois a expliqué que son pays pourrait accepter une déclaration trilatérale – les deux Corées et les Etats-Unis – mettant fin à la situation de guerre dans la péninsule. Le président Xi Jinping indiquait ainsi qu’il voulait donner sa chance à la dénucléarisation. La balle est désormais dans le camp de Donald Trump, lui aussi pourfendeur de l’ancien monde, et qui commente à coup de « very exciting » les échanges entre Kim et Moon.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.