Salon de la bagnole : trucage et enfumage

Charlie Hebdo – 26/09/2018 – Fabrice Nicolino –
D’un côté, les criailleries officielles en faveur du climat. Et dans la réalité, le déferlement des SUV, des 4×4 de gros frimeurs qui ne peuvent qu’aggraver le dérèglement climatique en cours. L’industrie de la bagnole en peine désinformation…
Nous allons donc parler du Mondial de la bagnole qui s’est ouvert à Paris le 4 octobre. On y voyait sous les applaudissements l’électrique e-Niro de Kia, et ses 485 km d’autonomie. Le « diesel le plus puissant de l’histoire de Skoda« , la Kodiaq RS. Mais aussi – cocorico ! – le « premier SUV urbain made in France« , c’est à dire le DS3 Crossback. …Commençons par dégueuler, ça libérera la glotte.

Ce qu’on ne raconte pas, c’est que l’industrie et tous ses complices de gouvernement et de l’État se moquent avec une grande volupté de nous. Et ils ont bien raison car nous sommes si cons que cela rend triste. Voyez le cas affriolant des SUV venus d’Amérique, et qui sont des 4×4, sauf qu’ils ne font pas, à priori, le tout-terrain. En résumé honnête, ce sont des trucs de frimeurs, et comme le disent ses promoteurs, « surélevés et dotés d’un look aventurier avec des protections de carrosserie généreuses« .
Or ne voilà-t-il pas que, depuis le milieu de 2016, les émissions de CO2 des bagnoles neuves recommencent à augmenter. Traduisons pour les sourds : d’un côté, on blablate à fond sur le climat, et de l’autre, les bagnoles neuves contribuent plus à son dérèglement que les précédentes. Mais quel est donc ce mystère ? Pour l’essentiel, il s’appelle SUV, ne cherche pas plus loin.
En 2009, les SUV ne représentaient que 6 % des ventes de voitures neuves en France. On en est à un tiers. Au rythme où ça va, on en sera sous peu à 50 %. Au plan mondial, cela donne 5 millions de SUV vendus en 2000, 20 en 2015 et 42 d’ici à une douzaine d’années. C’est un déferlement.
Or ces beaux cadeaux de l’industrie pèsent plus lourd – pardi – que les petites bagnoles, blessent plus gravement le piéton – le thorax des gosses est facilement atteint, car l’ensemble est surélevé – et, comme de juste, consomment plus d’essence. Dans ce domaine comme dans d’autres, le mensonge est roi. La pub raconte que la Nissan Rogue – rogue veut dire « voyou« , hi hi ! – a la consommation la plus économique du marché. Ben mon colon : en moyenne, 8,9 litres aux 100km. Quant au SUV le plus vendu en France, le Peugeot 3008, le constructeur annonce 5 litres aux 100 km, mais c’est en fait 9,1 litres sur autoroute. Toutes les prétendues « améliorations » passées n’étaient donc que guignolades – ô surprise ! – comme l’a été l’installation forcée de la clim, qui augmente la consommation d’essence d’environ 15 %.
Veux-tu goûter la saveur d’une pub, cette industrie du mensonge ? voici celle pour la C3 Aircross sous la forme de questions. Est-on un cascadeur, un lover, un grapheur, un grimpeur, un surfeur, un globe-trotteur ? Si oui, il suffit de banquer 20 000 euros, ce qui n’est rien comparé au prix moyen d’une voiture neuve en 2016 : 25 828 euros. La C3 Aircross est donc une bagnole de pauvre.    
Et ? Et  nous voilà plongés en pleine tragédie, même si l’envie de rire ne peut disparaître tout à fait. Car réfléchis bien. Si le marché impose des bagnoles plus lourdes, plus hautes, plus la rages par millions, que va peu à peu devenir la chaussée ? Je sais, c’est une question de gagne-petit face à de telles perspectives, mais bon, on ne se refait pas. 
Et bien, on a des débuts de réponse. Aux États-Unis, il faut désormais détruire des parkings devenus trop petits pour ces chers SUV. En Grande-Bretagne, on y vient car les accidents et frottements sur les parkings explosent à cause des mêmes. En Suisse, c’est mille fois mieux, car on parle ouvertement d’élargir les routes ! Pour les SUV. Déclaration de Jürg Röthlisberger, directeur de l’Office fédéral des routes : « De nombreuses routes sont devenues trop étroites et ne répondent plus aux besoins des conducteurs« . Andrea Burgener, directeurd’Auto-Suisse : « Un élargissement d’un demi-mètre serait raisonnable.« 
Le climat ? Ne me dis pas que tu croyais à leurs promesses.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Transport, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.