Prolétaires de tous les pays…

Le billet de Michel Schifres
En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité
L’Opinion 07/10/2018
Décidément, on ne peut plus faire confiance à rien. Ce week-end aura été le théâtre de faits inédits et inimaginables. Ainsi un peintre, Bansky, avait décidé qu’une de ses toiles serait détruite lorsqu’elle serait vendue aux enchères. Dans le cadre du tableau, il installa une déchiqueteuse et il attendit. L’œuvre fut vendue : 1,2 million d’euros. Pas mal et bing. Car le mécanisme se mit en route et la peinture déchirée. Encore ne faut-il pas se décourager : les spécialistes estiment que le tableau déchiqueté vaudra encore plus cher ! Les communistes, eux, peuvent désespérer : pour la première fois de leur histoire la direction du parti a été mise en minorité et devancée par des contestataires. D’où peut-être un futur slogan : Prolétaires de tous les pays, désunissez-vous !
Michel Schifres
mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Humour, Insolite, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.