En Vrac – « fachosphère », Viktor Orban, Brexit

La justice tente de bloquer l’un des principaux sites de la « fachosphère ». Le procureur de la République de Paris a assigné en référé les opérateurs de télécommunications afin qu’ils bloquent un site Internet d’extrême droite publiant des contenus haineux en ligne.
La droite européenne écarte toute sanction contre Viktor Orban. Réunis à Bruxelles, les chefs de file du PPE n’ont pas voulu exclure le premier ministre hongrois, accusé de dérives autoritaires.
A Bruxelles, les négociations sur le Brexit se heurtent à une nouvelle impasse. Initialement présenté comme un « moment de vérité », le nouveau sommet européen qui s’est tenu mercredi à Bruxelles, n’a pas permis de débloquer les négociations sur le Brexit. L’UE à vingt-sept, qui attendait Theresa May de pied ferme, a estimé que la première ministre britannique n’avait apporté aucun élément suffisant pour pouvoir convoquer un sommet spécial en novembre. Cette décision « est un coup dur pour Theresa May, qui espérait négocier directement avec ses homologues et contourner ainsi le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier », note The Independent. Malgré la bonne volonté affichée par la première ministre britannique, les discussions entre l’UE et Londres ont de nouveau buté mercredi sur la solution qui permettrait d’éviter le rétablissement d’une frontière physique entre l’Irlande et l’Irlande du Nord, afin de sauvegarder les Accords de paix de 1998. Soulignant l’urgence de la situation, le premier ministre irlandais Leo Varadkar a apporté avec lui, lors du dîner des dirigeants, un exemplaire du quotidien dublinois The Irish Times qui a choisi mercredi de publier en « une » le témoignage d’une femme ayant perdu son père dans un attentat de l’IRA à la frontière nord-irlandaise en 1972. « Si jamais le Brexit marque un retour des violences dans le pays, ce seront des jeunes qui les perpétreront. Ils n’en auront pas peur car, eux n’ont aucun souvenir des troubles », prévient-elle.
Le Monde 18/10/2018

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans En Vrac, Europe, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.