Intelligence artificielle # Intelligence spirituelle

Du magazine Science de la conscience N°71 – Novembre 2018 – Sommaire –
La technologie dans l’avenir de l’humanité
Lorsqu’on regarde les relations entre l’état de l’humanité d’aujourd’hui et le développement de la technologie dans tous les domaines de la vie, nombre de peurs se manifestent et de questions se posent. Impuissance à l’égard de la fascination qu’elle exerce maintenant sur toute la planète, horreur vis-à-vis de ses effets secondaires dévastateurs… De plus en plus d’hommes et de femmes se trouvent confrontés à la question existentielle du sens de leur profession. Il leur devient difficile d’avoir de l’enthousiasme dans leur activité professionnelle. Hyper-spécialisation, emprise de l’automatisation et menace économique de se voir dépossédé de leur travail du jour au lendemain, sont autant de facteurs de démotivation. Privé des satisfactions professionnelles de l’ego et égaré dans la recherche stérile du plaisir dans ses loisirs, l’homme moderne est comme acculé à trouver une voie nouvelle…
Toujours connecté, moins humain…
Pour limiter la crainte que pourrait engendrer la description d’un avenir déshumanisé, les propositions de métamorphose sont présentées sous une forme ludique ou une amélioration du quotidien via les biotechnologies qui permettent par exemple aujourd’hui à certaines personnes handicapées de vivre au quotidien avec un minimum d’autonomie.Il s’agit d’ »améliorer la condition humaine au-delà des contraintes de l’évolution biologique ». Certains en viennent à désirer dépasser tout ce qui peut être considéré comme des aspects indésirables et inutiles de la condition humaine : le handicap, la souffrance,la maladie, la vieillesse, voire la mort…
L’assistant-robot intelligent se connecte à mes différents appareils compatibles et répond à chacune de mes sollicitations vocales. Il connaît mes goûts et mes habitudes : j’entends la chaîne hifi qui démarre et les premières notes de ma musique préférée. Une belle journée de notre avenir ? Une journée sans contact humain, sans regard vers un autre humain ? Quelle est cette nouvelle relation qui semble me combler : celle d’une machine vers un humain, une machine que mon cerveau en mutation commence à intégrer comme une partie de moi, voire un autre moi…
Et l’homme ordinaire deviendra inutile

Bien peu de personnes aujourd’hui se posent la question des conséquences de l’accélération du perfectionnement des technologies sur l’avenir de l’Homme. Certains prédisent que l’être humain est appelé à disparaître au profit des machines et des ordinateurs ; c’est le cas de Ray Kurzweil, dont Bill Gates dit qu’il est « la personne la plus qualifiée que je connaisse pour prédire l’avenir », est l’inventeur d’outils révolutionnaires dans la reconnaissance d’écriture et de langage et dans l’intelligence artificielle.
De la reproductibilité de la conscience
Oui, l’intelligence artificielle est plus efficace et plus fiable que l’intelligence humaine dans de nombreux domaines. Mais l’intelligence n’est pas la conscience. Oui, la physique quantique nous apprend que la matière est douée d’une forme de conscience. Est-ce à dire que la conscience serait reproductible ?
Quel avenir pour l’être humain ?
L’être humain a donné un but à la machine en la créant : faire et être mieux que lui … Cet objectif ne signe-t-il pas l’obsolescence programmé de l’être humain ? L’intelligence artificielle (IA) est devenue aujourd’hui une expression à la mode pour le commun des mortels. Mais, lorsqu’on connaît la réalité technologique actuelle, nous lui avons conféré une signification exagérée, notamment sous l’influence de la culture populaire alimentée par de nombreux films et séries de science-fiction qui ont saisi ce filon scénaristique en faisant souvent l’amalgame entre la technologie qu’est l’intelligence artificielle et une capacité humaine qu’est la conscience de soi…
La conscience dont nous parlons est celle de »je », d’un « je conscient » qui, un jour, devient le « Soi conscient ». Le « Soi conscient » est une intelligence plusieurs milliards de fois plus grande que celle des robots qui auront plusieurs milliards de fois plus d’intelligence que tous les cerveaux humains réunis, parce que la pensée supérieure va jusqu’aux confins des mondes et contient l’ensemble de toutes les connaissances : celles des robots, celles des humains, celles des planètes, celles des galaxies et du cosmos tout entier.
Vertiges post-humanistes

Le post-humanisme inclut diverses philosophies qui visent à dépasser l’humain actuel parle recours aux sciences émergentes et leur inclusion dans une conception du monde en complet renouvellement…Modifier l’humain dans ses faiblesses, le noyer sous les technologies pour mieux le maîtriser, le rendre esclave de la quincaillerie du futur, le soumettre à quelque empereur maître d’univers de puces, est-ce là le but ?
Évolution de la Terre et de l’Homme
La physique quantique révèle que le double aspect de la matière (sous forme d’ondes ou de particules) implique que le phénomène observé est lié à celui qui observe : selon le regard qu’on porte sur un phénomène, celui-ci manifeste l’un ou l’autre de ses aspects, onde ou particule. Il est donc différent selon le contexte. Nous sommes habitués à considérer tout ce qui est matériel comme étant toujours de même nature. La physique quantique, dans ses réalisations, prouve le contraire…
L’avenir a besoin de nous
Actuellement se joue, de manière encore plus intense qu’à d’autres époques, le destin de la Terre et de l’humanité, et les mouvements spirituels tiennent dans ce cadre un rôle essentiel. Ils ont en effet pour fonction de veiller au maintien de la vie et de l’évolution, en apportant aux humains des impulsions correctrices face aux forces du matérialisme. Ces enseignements issus d’une conscience supérieure s’adressent évidemment surtout à ceux qui ont la faculté ou la volonté de s’élever au-dessus de leur égo.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans réflexion, Science, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.