Tous sont frappés

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité
Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 29 Octobre 2018
Le pouvoir d’achat est la question centrale de cette rentrée. Elle frappe certains Français dont les plus âgés qui n’y arrivent plus. Y compris des personnes que l’on pourrait croire à l’abri du besoin. Devant cette paupérisation, ce qu’il faut bien appeler des expédients sont utilisés pour survivre. Un des signes qui illustre l’ampleur du phénomène, est les ventes aux enchères où les objets les plus précieux, les souvenirs les plus intimes sont dispersés. Ainsi Catherine Deneuve a dû se résoudre à se séparer de ses vêtements siglés Yves Saint Laurent : en janvier sa garde-robe sera proposée à l’encan. Non que la star en attende des merveilles. Mais on comprend sa décision crève-cœur si elle permet à la pauvresse de finir le mois. Et de sauvegarder son pouvoir d’achat.

Michel Schifres
mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Economie, Humour, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.