Une manie du temps

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité
Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 27 Novembre 2018
Au Panthéon de la modernité, entre le premier de cordée et le gilet jaune, un personnage fait son chemin : l’artisan. Longtemps ignoré, voire méprisé, il tient aujourd’hui le haut du pavé. A Paris, beaucoup de boutiques s’enorgueillissent désormais du nom. Il n’y a plus ni boulanger, ni boucher mais un artisan boulanger et un artisan boucher. Pourtant l’éphémère étant la règle, ce qui est tic devient vite toc. Aussi ce terme doit faire attention : il vit peut-être ses derniers jours. « Maitre » a tendance à le remplacer. On peut déjà lire « Maitre fromager » ou « Maitre fruitier » au fronton de magasins. Magasin ? Quelle ringardise. Il faut plutôt dire « maison » qui sent bon la tradition et la pérennité. Souvent, la maison est si ancienne qu’elle n’a que quelques mois.
Michel Schifres
mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Humour, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.