Climat : où iront les 200 milliards de dollars promis par la Banque mondiale ?

Le Monde 04/12/2018
Les dirigeants des principaux pays émetteurs de gaz à effet de serre ne sont pas présents à Katowice (en Pologne), où se déroule jusqu’au 14 décembre la COP24, la Conférence de l’ONU sur le climat. Et l’objectif des 100 milliards annuels promis d’ici à 2020 par les pays riches pour aider les plus pauvres à lutter contre le dérèglement climatique n’est pas atteint.
Dans ce contexte, l’annonce par la Banque mondiale du financement de 200 milliards de dollars pour la période 2021-2025 (sous forme de versements, de prêts ou d’aides) a été applaudie par les délégations présentes en Pologne. La somme représente un doublement par rapport aux promesses faites à la COP21 à Paris en 2015.
Une partie de ce budget financera des systèmes d’alerte et de prévisions météorologiques, afin que les populations puissent mieux réagir aux aléas naturels ; d’autres fonds iront aux projets « d’agriculture intelligente », mieux adaptée aux changements climatiques ; d’autres encore seront consacrés à la protection des forêts, indique The Guardian. En mars, un rapport de la Banque mondiale indiquait que d’ici à 2050, quelque 140 millions de personnes seraient contraintes de migrer dans leur propre pays à cause notamment de la montée des eaux.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans climat, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.