Humour turc

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité
Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 09 Décembre 2018
Heureusement en toute crise un élément apporte un sourire. Aussi faut-il remercier Recep Tayyip Erdogan de nous avoir fait bien rire. C’est un homme qui préside la Turquie et qui a sur nombre de sujets des conceptions très particulières : pour lui, le droit de manifester est d’abord celui d’arrêter les contestataires ; l’état de droit, la liberté de la presse et les droits de l’homme constituent des antiquités ridicules ; un de ses principaux soucis est le massacre des Kurdes. Pourtant cet autocrate a un formidable sens de l’humour : il a ainsi osé dénoncer la « violence disproportionnée » des autorités françaises face aux Gilets jaunes. Et le brave homme d’avouer sa « préoccupation ». Il est trop bon. Aussi attend-on avec impatience le prochain aveu de son inquiétude.
Michel Schifres
mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Démocratie, Humour, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.