Monsanto joue et gagne avec le dicamba

Charlie Hebdo – 26/12/2018 – F. N. –
Mais quel joli nom. Le Dicamba est la prochaine arme de guerre de Monsanto, qui sait bien que son Roundup – il contient le fameux glyphosate, – vit ses derniers printemps silencieux. Or donc, un nouveau venu déjà ancien, car il est épandu comme herbicide aux États-Unis depuis… 1967.
Un journaliste américain qui mérite d’être lu, Boyce Upholt, vient d’écrire un article-fleuve sur le sujet, et ceux qui lisent aisément l’anglais feraient bien d’y jeter un œil (1). Ça commence par une scène du genre Fargo des frères Cohen. Mike Wallace attend dans son truck, sur une route poussiéreuse, près de sa ferme de l’Arkansas. il chauffe à distance, par SMS, un certain Curtis Jones, qui finit par se pointer. Ils se châtaignent, Jones sort son flingue et bute Wallace.
Pourquoi diable ? Mais parce que Jones balance du Dicamaba sur les champs d’une autre ferme – probablement du coton – et que celui-ci migre par la voie des airs jusqu’au soja de Wallace. Pour le pesticide, le soja, c’est seulement une herbe à éliminer. Le reste de l’article raconte qu’une guerre a lieu, dont le Dicamaba est le déclencheur, le propagateur et finalement le boutefeu. Des milliers d’agriculteurs, partout dans le pays, ont déposé plainte, dont une part contre Monsanto.
La suite, qui n’est pas dite dans le papier de Upholt, est assez simple : le ministère de l’Agriculture, saisi par tant de paysans, avait imposé un moratoire sur l’usage du Dicamaba, mais l’Agence fédérale de l’environnement (EPA), aux ordres de Trump l’a levé, et la bagarre continue.
(1) newrepublic.com/article/152304/murder-monsanto-chemcal-herbicide-arkansas

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.