Par ici la sortie de crise !

Le Canard enchaîné – 23/01/2019 –
Comment clore le grand débat et concrétiser ses idées et ses propositions ? Sur la forme, pas de problème. Emmanuel Macron n’a pas encore tranché : un ou plusieurs discours, des interventions dans les médias… Tout reste ouvert.
Mais c’est surtout sur le fond, bien entendu, que le bât blesse, et que la macronie a été invitée à gamberger sur le thème : « Comment diminuer les prélèvements obligatoires alors que tout le monde ou presque réclame plus de services publics ? » « On ne peut pas se retrouver avec tout à la fois (en même temps…) des baisses d’impôts et des dépenses supplémentaires » résume un ministre qui exclut de trop laisser filer le déficit. 
D’ores et déjà, le même ministre chiffre entre 10 et 15 milliards le coût des nouvelles mesures sociales (en plus des 12 bons milliards du premier plan Macron) qui vont devoir être prises. Et qui feront l’objet, au mois de juin, d’un projet d eloi de finances rectificative, qui devrait être adopté par le Parlement en juin. 
Problème on ne peut plus concret à résoudre : où trouver ce fric ? La ministre des Transports, Élisabeth Borne, a été chargée de ressusciter une sorte de taxe carbone, qui prendrait la ,forme d’une vignette acquittée par les camions français et étrangers. A cette variante près : elle serait remboursée aux camionneurs qui font leur plein en France, et pas aux autres.KLe ministre discute déjà des modalités avec les organisations professionnelles afin d’éviter de créer des « camions jaunes ». Bon courage !
Plusieurs autres ministres, dont Emmanuelle Wargon, secrétaire d’état auprès de François de Rugy et coordinatrice du grand débat, préconisent, avec Laurent Berger, le patron de la CFDT, de créer une nouvelle tranche de l’impôt sur le revenu.
D’autres dirigeants macronistes comme François Patriat, le chef des sénateurs Marcheurs, plaident de leur côté pour une taxation de 5 % sur les dividendes versés par les entreprises.
Vu comme ça, la sortie de crise paraît plutôt facile. Et la France, championne du monde des prélèvements obligatoires, n’est pas près de se faire voler son titre.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.