Le Grand Départ

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité
Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 30 Janvier 2019
Ce qui est satisfaisant chez les chefs des Gilets jaunes, c’est qu’ils ne sont pas sans idées. Et le ridicule ne leur fait pas peur. Ainsi ce mercredi, l’un des leurs, Maxime Nicolle, a annoncé qu’il quitterait la France si ses revendications n’étaient pas satisfaites : si, sous quinze jours, de nouvelles mesures ne sont pas prises pour calmer la colère des ronds-points, il s’exilera, usant de la Convention de Genève. Le bougre, fort malin, a tout prévu : il demandera l’asile à un pays qui interdit l’extradition. Au fond, c’est une bonne solution. Pour Emmanuel Macron, qui cherche une sortie de crise, voilà un dénouement clé en main : surtout ne rien faire et du coup, les Gilets jaunes, l’un après l’autre, abandonneront la nation. Après le Grand Débat, le Grand Départ.
Michel Schifres
mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Humour, Social, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.