Grippe : les bons réflexes phyto

La rédaction de Plantes & Santé – Newletter du 12/02/2018 –
Chers amis des plantes,
Cette année, la grippe est arrivée un peu plus tard dans l’hiver que par le passé, mais elle est particulièrement virulente. Et l’épidémie, qui a atteint son pic en France ces jours-ci, touche également bien plus de monde que les années précédentes.
La semaine dernière, pas moins de 352 000 contaminations ont été recensées par le Réseau sentinelle, notamment dans les régions Auvergne, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. Tous les âges et toutes les catégories de personnes sont concernés, incluant celles qui sont vaccinées – le taux d’efficacité du vaccin s’avérant plutôt faible cette année (autour de 20 % !).
Sans vouloir être anxiogènes, nous vous invitons donc à prendre au sérieux la maladie et à réagir dès les premiers symptômes. Ce qui est d’ailleurs possible avec certaines plantes (détaillées dans l’article ci-dessous). L’échinacée peut ainsi contrer le virus en le phagocytant : une bonne façon de faire en sorte que la grippe ne passe pas par vous !
Fièvre, courbatures et frissons sont les symptômes caractéristiques de la maladie une fois déclarée. La médecine allopathique n’a alors pas grand-chose d’autre à proposer que du paracétamol pour faire baisser la température. Côté plantes, en revanche, certaines sont capables de minimiser les symptômes, par exemple en favorisant la transpiration, ce qui régule la fièvre tout en éliminant les toxines. En suivant nos conseils, vous ressentirez aussi moins de douleurs musculaires.
Enfin, n’oubliez pas : il n’y a aucune fatalité à attraper la grippe, même si autour de vous le virus rode. Des gestes simples existent pour éviter la propagation, comme se couvrir la bouche quand on tousse, se laver les mains plus souvent, utiliser des mouchoirs à usage unique, aérer les lieux de vie ou de travail…
Nous vous souhaitons une belle semaine, loin des virus en tous genres !
Symptômes de la grippe : les bons réflexes phyto
Très contagieuse, l’épidémie de grippe se propage au moment où nos défenses immunitaires sont affaiblies par le froid, le stress ou un manque de vitamine D, qui joue un rôle clé dans l’immunité. La phytothérapie constitue une arme de choix pour contrer le virus, soutenir votre système immunitaire et, si la maladie est déclarée, atténuer les symptômes désagréables, liés en particulier aux poussées de fièvre.
Pour se protéger et prévenir les attaques grippales, on utilise en priorité l’huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum camphora cineoliferum) et deucalyptus radié (Eucalyptus radiata) en diffusion. Dans un diffuseur à ultrasons (ou nébulisateur), déposez cinq gouttes de chaque huile. Leur action antivirale et anti-infectieuse permet d’assainir l’atmosphère en limitant la multiplication du virus.Si votre entourage commence à présenter des symptômes grippaux, l’échinacée (Echinacea purpurea), sous forme de teinture mère, sera une précieuse alliée. Son action immunostimulante va augmenter le taux de globules blancs et les aider à phagocyter (ingérer et détruire) l’intrus plus facilement s’il pénètre les barrières immunitaires.
Un extrait de qualité doit picoter sur la langue et faire saliver. Prendre trois cuillères à café par jour pendant dix jours en gardant bien le produit pendant quelques minutes au contact de la muqueuse buccale, porte d’entrée du virus. On pourra compléter cette stratégie préventive avec la prise d’un extrait de propolis, qui fortifie l’organisme et le protège des attaques virales…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Santé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.