Russie – Des ours polaires investissent des villes pour se nourrir

Vidéo – Dans une région du nord de la Russie, des ours blancs affamés viennent chercher de la nourriture dans les rues des villages. Une conséquence de l’accélération de la fonte de la banquise, due au réchauffement climatique.

Le Monde  12 février 2019
Le 9 février, les autorités de Nouvelle-Zemble, un archipel russe de la mer de Barents, ont décrété l’état d’urgence face à l’« invasion » de dizaines d’ours blancs agressifs. Ursus maritimus, aussi connu sous le nom d’ours polaire, est victime du dérèglement climatique. A cause de la fonte accélérée de la banquise, son territoire de chasse est de plus en plus réduit, et il a donc du mal à trouver de la nourriture. C’est pourquoi il s’aventure dans les villages russes.
Depuis décembre, une cinquantaine d’ours polaires se rendent régulièrement à Belouchia Gouba, la plus grande ville de l’archipel où est basée une garnison militaire russe. Après la déclaration de l’état d’urgence par les autorités, des spécialistes ont été envoyés dans la région pour essayer d’éloigner les animaux.
L’ours polaire est reconnu comme une espèce en danger. C’est pourquoi la chasse des ours polaires est interdite en Russie.

Russie : invasion d’ours blancs sur l’archipel de la Nouvelle-Zemble Le Monde 12/02/2019. L’île sud de la Nouvelle-Zemble, archipel du grand nord russe situé entre la mer de Barents et la mer de Kara, a été placée en situation d’urgence pour cause d’« invasion d’ours blancs », rapporte le quotidien en ligne Gazeta.ru. En effet, 52 plantigrades se sont installés dans les alentours de l’agglomération de Belouchia Gouba, capitale de l’archipel comptant environ 2 000 habitants (sur les 2 500 de l’ensemble du territoire). Ils rôdent autour des habitations, essaient d’y pénétrer et se montrent agressifs. Lire la suite de l’article dans Réveil Courrier

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, climat, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.