Médecine énergétique : rétablir l’équilibre du corps avec le shiatsu

Alternative santé – février 2019 – Luc Maisonneuve –

Le shiatsu a des effets positifs sur tous les déséquilibres liés au stress et au surmenage.Le shiatsu a des effets positifs sur tous les déséquilibres liés au stress et au surmenage.

Le shiatsu se développe et se répand de plus en plus en France. Et pour cause : ça marche. Applicable aux douleurs posturales comme aux troubles des grands systèmes – digestion, sommeil, stress, vitalité –, cette technique de massage agit de la même façon sur le chagrin ou la dépression. Un vrai retour à l’équilibre.
Fondé sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) et des connaissances des méridiens qu’utilisent les acupuncteurs, le shiatsu (issu des mots japonais shi, signifiant « doigts », et atsu, « pression ») est un art du massage reconnu au Japon comme médecine à part entière depuis 1954. Il fonctionne par petites pressions rythmées sur des points précis pour relancer la circulation de l’énergie. Le shiatsu se pratique sur un patient allongé sur un futon ou une table de massage, à travers ses habits. Le praticien suit le trajet des méridiens et s’arrête sur les points où l’énergie vitale stagne pour la disperser, ou au contraire insiste sur les zones où l’énergie se disperse pour la retonifier.
Les douze pouls d’un bon diagnostic
Pour s’aider dans le diagnostic, le thérapeute utilise la prise « des » pouls : dans la MTC, on mesure en effet l’état d’un patient à la qualité des douze méridiens principaux, dont les pouls se prennent aux poignets (six sur chacun). Un pouls peut être tendu, rond, vide, gonflé… Ces termes renseignent sur la tonicité, l’excès, la faiblesse ou le vide des deux grandes énergies qui parcourent les méridiens, le yin et le yang. La MTC est liée à une philosophie selon laquelle l’homme et l’univers forment un tout, en une unité organique. Cette correspondance se traduit par le concept de globalité : tout phénomène dans l’univers et dans l’homme est la conséquence d’une énergie unique, le qi, se manifestant à travers le yin et le yang et par le mouvement des cinq éléments : Eau, Bois, Feu, Métal, Terre.
L’équilibre est constamment en balance entre les deux forces opposées, complémentaires et interdépendantes que sont le yin et le yang. Dans tous les cycles naturels, ils se succèdent sans cesse, comme le jour succède à la nuit, l’action au repos, l’inspiration à l’expiration. Le yin et le yang sont toujours en relation dynamique : si l’un croît, l’autre décroît. Quand le qi est en harmonie et en quantité suffisante, le sang circule bien, l’organisme est en bonne santé et la pensée est claire. A contrario, lorsque l’énergie et le sang stagnent, sont contraints ou bloqués, on se sent faible, lourd, sans vitalité, et les idées sont grises.
Une fois un diagnostic précis établi, le shiatsu-shi (le praticien) va orienter le soin pour harmoniser l’énergie de l’individu sur celle de la saison, rétablir les équilibres entre les différentes fonctions du corps ou restaurer la qualité énergétique des organes. Le shiatsu-shi utilisera plusieurs techniques pour toucher au plus juste : plus ferme et plus profond quand la structure est bloquée ; plus léger et plus coulant quand l’émotion perturbe le corps.
Shiatsu du dos
La magie du shiatsu réside dans cette capacité à soigner rapidement les maux du corps comme ceux de l’âme. Nombreux sont ceux qui viennent pour être soulagés d’une douleur physique et repartent apaisés d’une souffrance morale. « En dix ans de pratique, j’ai souvent vu des personnes pleurer, rire, se souvenir d’événements importants de leur existence qu’ils avaient oublié lors d’une séance. Le shiatsu les aide à revenir sur leur chemin de vie », témoigne Nathalie Lehn, thérapeute et enseignante en shiatsu à Bures-sur-Yvette, dans l’Essonne. Ce n’est pas pour autant une thérapie miracle : maladies chroniques, dépressions ou problèmes de dépendance ne se soignent pas en une séance.
Un toucher qui fait du bien
Le toucher peut devenir thérapeutique et traiter de simples contractures musculaires, des déséquilibres de grands rythmes (sommeil, digestion) jusqu’aux séquelles de traumatismes psychiques. Mais dans le vaste panel des indications traditionnelles du shiatsu, on notera aussi qu’il apaise les émotions et éclaircit le mental, a des effets positifs sur tous les déséquilibres liés au stress et au surmenage en effaçant la fatigue et en restaurant le sommeil. Le shiatsu stimule les défenses naturelles de l’organisme et accompagne, sur la durée, les personnes handicapées, les malades et leur proche entourage. Chez la femme enceinte, dans les mains de thérapeutes confirmés, il peut agir tout au long de la grossesse et après la naissance. Des mutuelles remboursent maintenant les séances de shiatsu, renseignez-vous auprès de la vôtre.
Apprendre cette technique en France
Des cours de shiatsu se développent un peu partout. « Le shiatsu familial est une clé souveraine pour calmer les enfants, faciliter l’endormissement ou prendre soin de son conjoint », confie Nathalie Lehn. Plusieurs niveaux d’enseignement existent et se succèdent, d’une pratique de détente sans visée thérapeutique à destination des amateurs à un apprentissage suivi pour devenir professionnel. De leur côté, les entreprises soucieuses du bien-être de leurs collaborateurs ont de plus en plus recours au shiatsu. Quinze à vingt minutes sur une chaise de massage, et les voilà sereins, prêts à repartir travailler. Pour trouver un praticien près de chez vous, prenez contact avec l’Union française des professionnels de shiatsu thérapeutique (www.ufpst.org).

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Santé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.