Un site contre l’obsolescence programmée

Ouest-France – 19/03/2019 – Charlotte Hervot –
Gaspillage : Quelles sont les marques qui résistent le mieux ? Pour le savoir, produitsdurables.fr croise les avis d’experts et consommateurs. L’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée) publie un rapport inédit : « La durabilité des produits : un enjeu stratégique pour les entreprises »
HOP ( produitsdurables.fr)
L’obsolescence programmée est avant tout un enjeu économique, qui ne peut être résolu qu’avec la collaboration d’entreprises capables de répondre à la demande croissante pour des produits durables en fournissant des alternatives de production et distribution innovantes. Pour soutenir et accélérer le développement de cet écosystème d’entreprises qui mettent la durabilité des produits au cœur de leur modèle, l’association HOP a créé un Club de la durabilité composé d’entreprises pionnières.
Issu des travaux de ce Club, le rapport « La durabilité des produits : un enjeu stratégique pour les entreprises » composé de 24 pages s’attache à analyser l’enjeu de la durabilité pour les entreprises.

LIRE LE RAPPORT INÉDIT

Sujet dont on a longtemps refusé de parler, la durabilité des produits est pourtant une variable inévitable de l’impact écologique, conditionnant le rythme de renouvellement, de production et d’usage des produits. Au cœur du modèle économique d’une société de la consommation, le temps d’usage est une problématique sensible. Loin d’être une fatalité, l’obsolescence prématurée peut être évitée pour valoriser des modèles de production et de consommation tout à la fois viables et plus vertueux. Les entreprises qui s’engagent sur cette voie sont confrontées à des enjeux différents en fonction de leurs activités (fabricants, distributeurs, vendeurs de pièces détachées, plateformes collaboratives, réparateurs, etc.), mais peuvent trouver des intérêts complémentaires dans la durabilité. Cette analyse inédite explore les leviers possibles, alliant modèles d’entreprises rentables et durabilité. Elle définit des solutions potentielles, bonnes pratiques reproductibles et recommandations de politiques publiques, afin de soutenir et d’accélérer le développement de ces initiatives entrepreneuriales durables.
L’argument écologique : une opportunité pour l’entreprise
Conscientes de l’importance des enjeux environnementaux pour leur pérennité à long terme, certaines entreprises tentent de mesurer et de démontrer les gains écologiques associés à une meilleure durabilité et réparabilité des produits grâce à des indicateurs chiffrés. Analyser le cycle de vie des produits, afficher un compteur d’usage et travailler à des indicateurs de durée de vie sont autant de solutions pour mieux mesurer ces pratiques qui prolongent la vie des produits.
L’enjeu de réputation : gagner la confiance des clients grâce à la durabilité
L’allongement de la durée de vie des produits devient un enjeu de réputation de plus en plus important car il répond à une demande croissante des consommateurs. Face à un certain manque d’information et de freins certains à la réparation, la durabilité peut s’imposer comme vecteur de fidélisation et de satisfaction des clients, notamment grâce à des gages de confiance ainsi que des efforts de transparence vis-à-vis des consommateurs sur la durabilité et la réparation des produits.
Durabilité des produits et rentabilité économique : l’équation impossible ?
La transition vers des modèles plus durables n’est pas sans poser de nouvelles problématiques aux entreprises : coût de production et prix plus élevés, difficultés à transformer un modèle économique existant, etc. Néanmoins, celles-ci peuvent faire de la durabilité un facteur de différenciation économique en misant sur la qualité des produits, la vente de l’usage plutôt que de la propriété ainsi que la seconde vie des équipements.
Comme le montre ce rapport inédit, première analyse des grands enjeux de la durabilité des produits pour les acteurs économiques, les entreprises sont aujourd’hui toujours plus nombreuses à participer à l’allongement de la durée de vie des biens. Ce virage est plus que jamais urgent afin de réaliser la transition nécessaire de notre modèle économique vers plus de circularité, dont la durabilité est un préalable.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Consumérisme, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.