Scientologie : retour vers le futur à Saint-Denis

Charlie Hebdo  22/05/2019 – Claude Ardid –

« Où que vous soyez à Paris, vous la verrez briller dans le ciel... » Catherine, une ex-scientologue en est persuadée, « la croix de la « Sciento » sera plus haute que la future flèche de Notre-Dame » . Elle ornera le nouveau siège français de l’Église de scientologie, installé au bord du périphérique, à deux pas du Stade de France, à Saint-Denis. Un octogone de verre de 7 000 m 2 , qui devrait accueillir un auditorium, des salles de cinéma et de sport, une immense bibliothèque…
La Mairie de Saint-Denis n’a rien vu venir. C’est une ­société-écran qui a acheté l’immeuble existant en 2017, pour un montant de 33 millions d’euros. L’adresse de cette société renvoie vers une entreprise de domiciliation basée dans le 8ème arrondissement de Paris, dont la trace se perd ensuite en Virginie, où est enregistré l’avocat qui l(a déclarée au registre du commerce français. Aucune mention de l’Église de scientologie n’existait dans la promesse de vente. En revanche, une clause de confidentialité garantissait le secret quant à l’identité de l’utilisateur. La mention de l’exploitation du bâtiment par la secte n’a été rajoutée qu’au moment de la transaction. 
Image du documentaire <em>Going Clear : Scientology and the Prison of Belief</em>, basé sur le livre de Lawrence WrightImage du documentaire Going Clear : Scientology and the Prison of Belief, basé sur le livre de Lawrence Wright     Photo : HBO
« Nous avons été piégés« , confirme Raphaël Perrin, responsable de la com à la mairie. Impossible de préempter le bâtiment. Et si nous le faisions, nous perdrions devant les tribunaux. » « C’est aberrant, s’insurge Stéphane Peu, député PC de Seine-Saint-Denis. Pour préempter un bâtiment, il faut justifier d’un intérêt public. Or aujourd’hui, empêcher un mouvement sectaire de s’installer dans une ville n’est pas reconnu comme d’intérêt public dans le droit français. »
Le parlementaire a alerté plusieurs ministres : « ils n’ont pas bougé le petit doigt. Mais dans le contexte très pro-business voulu par Macron, l’Église de scientologie installée à deux pas de Paris, ça peut rapporter gros… » Regroupés sous la bannière de l’association Le Chemin du Bonheur, des « camelots » circulent déjà dans les rues de Saint-Denis. « Je les connais tous, c’est un faux nez de l’Église de scientologie« , jure Catherine. Son objectif, c’est de convertir les populations les plus fragiles et de les entraîner au nouveau siège dès qu’il sera ouvert. »
« Plus personne ne semble s’intéresser aux sectes au niveau de l’État, déplore Joséphine Cesbron, nouvelle présidente de l’Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu victimes de sectes (Unadfi). Ce n’est pas un hasard si la scientologie a pu s’installer à Saint-Denis. Qui pouvait prévenir le préfet, le procureur, les renseignements territoriaux, si ce n’est la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires ? Problème, son directeur, Serge Blisko, n’a pas été remplacé depuis huit mois ! »
Un désintérêt qui n’étonne pas Olivier Maurice, avocat qui ferraille régulièrement contre la scientologie : « Elle a réussi à infiltrer les milieux politiques et ceux du business. A Paris, son objectif principal, c’est 2024 : les Jeux Olympiques. Vous imaginez quelle magnifique vitrine mondiale pour les scientologues du monde entier !« 
* La Scientologie est un ensemble de croyances et de pratiques dont les principes ont été développés aux États-Unis en 1952 par L. Ron Hubbard. L’Église de Scientologie fut fondée à Camden dans le New Jersey et ouvrit en décembre 1953.Siège : Gold Base (comté de Riverside, Californie); États-Unis 
Elle est principalement considérée comme une secte ou comme une religion. De plus, certains pays reconnaissent l’Église de Scientologie comme étant une entreprise commerciale, d’autres comme étant une organisation à but non lucratif ou charitable. Sa classification fait parfois l’objet de contentieux. La Scientologie est l’un des nouveaux mouvements religieux les plus controversés qui soient apparus au XXe siècle. Ses pratiques font l’objet de polémiques et des critiques la condamnent pour utiliser des techniques de lavage de cerveau et d’escroquerie, allant parfois jusqu’à des procès.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.