La mer thérapie, vous connaissez ?

Magazine Biocontact – juillet/août 2019 – Déborah Cracknell –
La relation que les humains entretiennent avec la mer ne date pas d’hier ; aussi, notre curiosité naturelle nous a poussés à étudier les innombrables liens qui nous unissent à elle. En effet, la mer est une source de nourriture, de médicaments, de plaisir et de loisirs. Mais elle peut aussi entraîner une multitude d’effets bénéfiques sur notre santé, notre bien-être et notre qualité de vie.
Étrangement, certains de nos comportements quotidiens signent notre préférence pour les « espaces bleus ». Nous avons tendance en effet à préférer les vues qui comportent de l’eau à celles qui n’en comportent pas, et nous sommes prêts à payer plus cher pour de telles vues. L’eau est un élément du paysage que nous trouvons fascinant et plaisant sur le plan esthétique. Elle nous attire car elle évoque des émotions positives comme la détente et la quiétude. Bien que ces émotions et ces réactions puissent être intuitives, elles s’appuient aussi sur la recherche scientifique. En effet, des études ont démontré que les environnements naturels qui plaisent particulièrement aux gens ont tendance à comporter de l’eau. Les jeunes enfants montrent aussi de puissantes réactions positives face à elle, et on a même observé des nourrissons et de jeunes enfants mordillant et léchant des surfaces qui sont lustrées et brillantes – comme des miroirs – et qui rappellent l’eau scintillante.
Nous pouvons tirer des océans de nombreux bienfaits sur la santé physique et mentale : marcher le long de la rive ou nager dans la mer contribue à répondre à nos besoins en matière d’activité physique ; aller à la plage avec sa famille et ses amis encourage des interactions sociales de qualité ; passer du temps dans un milieu naturel favorise le développement d’une relation positive avec la nature ; regarder et écouter l’océan est relaxant et apaise les esprits préoccupés ; consommer des produits de la mer nous apporte une importante source de protéines et de nutriments, et les produits pharmaceutiques d’origine aquatique traitent une vaste gamme de maladies. Certains de ces bienfaits résultent d’un contact direct avec la mer, alors que d’autres se manifestent de manière plus indirecte.
Les bienfaits de la mer sur le plan physique
L’environnement marin nous comble de nombreux bienfaits en matière de santé et de bien-être. Le poisson et les fruits de mer sont riches en protéines, et éléments qui servent à consolider les muscles, les os et les organes de notre corps. Ils constituent également une précieuse source de vitamines, comme la vitamine A et la vitamine D, et de minéraux, notamment l’iode, qui est essentiel au fonctionnement de la thyroïde. Les algues (macroalgues) constituent également une source d’acides gras oméga-3 essentiels. Elles ont une faible teneur en calories et en gras saturés mais sont riches en vitamines, en minéraux, en protéines et en fibres. Elles présentent de nombreux avantages nutritionnels, particulièrement lorsqu’on les compare à de nombreuses plantes terrestres et à des aliments d’origine animale.
De plus, les molécules dérivées des algues et d’autres organismes aquatiques fournissent de précieux nouveaux médicaments. Plus de 6 000 molécules uniques ont été isolées à partir d’organismes aquatiques, dont des centaines présentent des propriétés thérapeutiques. Les organismes aquatiques, associés à l’eau de mer et à la fraîcheur de l’air marin, sont employés depuis la nuit des temps pour traiter des problèmes de santé physique. La thalassothérapie (du grec thalassa, « mer ») se fonde sur l’utilisation de l’eau de mer, des produits de la mer (comme les algues) et de l’environnement marin en soi.
L’aspect le plus vigoureux de la baignade en mer, soit l’exercice physique, pourrait être considéré comme le principal avantage de se trouver au bord de l’eau. L’« exercice bleu » est une activité physique pratiquée dans un « espace bleu » naturel ou à proximité de l’un d’eux. Ces activités peuvent s’exercer dans l’eau (nage), sur l’eau (surf, kayak ou planche à voile), sous l’eau (plongée sous-marine) ou simplement au bord de l’eau (promenade sur la plage).
Les bienfaits de la mer sur les plans psychologique et affectif
Les humains entretiennent depuis longtemps un lien affectif avec l’eau : celle-ci peut donner un sens à la vie et définir un emplacement, offrant un sentiment essentiel d’appartenance et d’attachement. Au fil du temps, nous avons utilisé l’eau lors de cérémonies et de rites religieux, tandis que certains endroits, comme un puits sacré ou la côte, peuvent être associés à des expériences « thérapeutiques ».
De nos jours, nous développons encore un lien d’attachement affectif avec l’eau et, plus particulièrement, avec la mer. Certains d’entre nous considèrent les environnements côtiers comme leur endroit favori, un lieu de récréation et de loisirs, alors que d’autres peuvent associer certains sites au bord de la mer à d’heureux souvenirs de vacances de leur enfance ou à des activités qu’ils aiment pratiquer.
Pour beaucoup, toutefois, le simple fait de voir la mer procure instantanément un sentiment de calme et de détente. Il a été démontré que l’eau constitue l’une des caractéristiques prédominantes des paysages « réparateurs » ; voir de l’eau engendre de puissantes réactions positives qui améliorent notre humeur et favorisent le rétablissement en cas de stress ou d’épuisement cognitif. Pour certaines personnes, les sons, les odeurs et le contact de la mer peuvent être particulièrement précieux. Des études menées auprès de personnes atteintes d’un handicap visuel ont mis en évidence l’importance des aspects auditif, olfactif et tactile d’un séjour sur la côte. Le bruit de l’eau, lui aussi extrêmement « réparateur », peut générer un état de détente. Grâce à nos sens, nous pouvons nous laisser immerger dans le paysage marin en écoutant le bruit des vagues, en respirant l’odeur des algues et en sentant le sable sur notre peau.
Par ailleurs, l’eau peut être plutôt immersive, au sens propre. Nager et se baigner offrent une manière d’expérimenter l’environnement naturel complètement différente que sur la terre ferme. Passer du temps dans la mer et près de la mer constitue une expérience riche qui sollicite nos cinq sens. La vue du bleu de la mer, le bruit des vagues qui déferlent, l’odeur de l’océan, le goût du sel sur nos lèvres et la sensation du sable chaud entre nos orteils ou de l’eau fraîche tout autour de nous sont des expériences sensorielles qui génèrent des émotions et sentiments positifs tout en favorisant notre bien-être. Il est possible que certaines propriétés de l’eau elle-même contribuent au phénomène.
La plage est aussi un endroit extraordinaire pour que les enfants s’amusent seuls (quoique surveillés à distance par un œil vigilant). En effet, elle leur offre une multitude de possibilités pour explorer par eux-mêmes et faire ce dont ils ont envie, soit explorer des grottes, observer les flaques d’eau salée et grimper sur des rochers. En plus d’être essentiel au développement de l’enfant, le jeu contribue à son bien-être sur les plans cognitif, social, physique et affectif.
Des bienfaits thérapeutiques menacés
La protection de nos océans est indispensable pour assurer les bienfaits indirects et immatériels de l’environnement marin sur la santé et le bien-être des êtres humains. Tandis que nous connaissons bien la valeur de l’environnement marin en ce qui concerne la régulation du climat, la nourriture, les combustibles, les produits pharmaceutiques…, l’attention accrue que nous portons à ses bienfaits affectifs, sociaux, culturels et spirituels est moins évidente et plus récente. Selon le Dr Sylvia Earle, biologiste marine de renom, océanographe et exploratrice, « nous devons respecter les océans et en prendre soin comme si nos vies en dépendaient. Car elles en dépendent » ❯
Texte extrait du livre « La mer, une thérapie naturelle pour notre santé« , Deborah Cracknell, éd. Guy Trédaniel. Dr Deborah Cracknell. Chercheuse, membre honoraire de la faculté de médecine de l’université Exeter (sud-ouest de l’Angleterre). Ses travaux portent principalement sur l’influence de la biodiversité marine sur notre santé et notre bien-être.
Sortie mai 2019 / Editeur Guy Trédaniel – 192 p. / 18 €
L’immensité des mers et des océans, dont l’étendue dépasse largement celle de tout les continents réunis, constitue une source de fascination, de beauté et de vie sans pareille. Dans ce magnifique ouvrage illustré, vous découvrirez les innombrables bienfaits de la mer et de son environnement sur notre santé et notre bien-être. Bains d’eau salée, air iodé, thalassothérapie, bruit relaxant des vagues, « gym bleue », et bien d’autres pratiques diminuent le stress, améliorent le sommeil, stimulent l’énergie… La mer nous inonde de bonnes ondes et nous revitalise. Vous trouverez dans ce livre tous les conseils pour profiter au mieux de cet élément de sorte que votre communion avec ces « espaces bleus », ainsi que la connaissance des dangers qui les menacent, vous donneront envie de prendre soin de cet environnement si précieux, autant qu’il prend soin de vous.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Loisirs Tourisme, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.