À la veille du G7, la planète financière se réunit à Jackson Hole, le vrai centre de décisions du monde

Première édition en 1978
Car, pendant quelques jours chaque été, le centre du monde est ici. Cette année, les vedettes sont naturellement Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale des États-Unis et Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international qui dans quelques semaines va remplacer Mario Draghi à la tête de la Banque centrale européenne. C’est un certain Roger Guffey, président de la Réserve Bank de Kansas City, un des établissements affiliés à la Réserve fédérale des États-Unis, qui eut l’idée de réunir en un même lieu banquiers centraux et économistes pour deviser sur l’avenir du monde.
En 1978, pour la première édition consacrée au commerce mondial agricole on rameuta quelques experts et le sénateur du coin. Mais dès 1982, le symposium délaissa pour de bons les sujets sur l’avenir des petites exploitations ou des ressources en eaux. La manifestation prit alors ses quartiers au pied des Monts Tétons pour parler cette année-là de « la politique monétaire des années 1980 ».
Parmi les invités, James Tobin, tout juste auréolé de son prix Nobel d’économie, qui livra une critique constructive du modèle Tinbergen-Theil avant de disserter sur le mix entre la politique fiscale et monétaire. On l’a compris, on est ici entre pro… suite de l’article réservé aux abonnés…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans International. Ajoutez ce permalien à vos favoris.