Vierge 2019 – Réflexion sur l’énergie de cette constellation

   
   Son symbole exprime sagesse, puissance et plénitude. Par sa présence, le suprême et le terrestre, l’esprit et la matière, s’accordent harmonieusement. Tout est synthèse, loyauté, vertu et… humilité. Rechercher l’équilibre entre forme et conscience en même temps amène la compréhension que les vérités, aussi belles et profondes soient-elles, sont partielles et non pas absolues.
     Le besoin de droiture et de pratique de la vertu n’a jamais été aussi crucial car les attitudes égoïstes sont exacerbées du fait de la nature purificatrice des nouvelles énergies. Celles-ci peuvent mener un être, au travers de la dévotion, dans des états de pureté. Elles peuvent aussi mener, au travers de l’intellect, dans les sentiers de l’auto cristallisation et de la limitation. Bien que le raisonnement soit une qualité exprimée en Vierge, l’analyse excessive conduit  dans une jungle de non-retour.
     Beaucoup se posent justement la question : comment se fait-il que les anciennes techniques spirituelles, doctrines et philosophies qui ont été utilisées et testées puissent devenir soudain dépassées ? La Vérité elle-même ne change jamais, mais la conscience, la compréhension mondiale et par conséquent l’application de cette Vérité sont constamment modifiées et adaptées aux conditions de l’heure présente.
     Nous avons considéré notre foyer terrestre ainsi que les règnes minéraux, végétaux et animaux avec très peu d’égards et, à maintes reprises, nous nous sommes montrés négligents. Dans son ensemble, l’humanité a totalement négligé le fait que notre Terre est une entité ayant son propre développement évolutionnaire, et qui s’efforce avec amour de fournir un environnement parfaitement équilibré pour l’existence paisible et harmonieuse de toute une variété de formes de vie, y compris les êtres humains.
     Autant de transformations sont causées à la terre, autant de transformations correspondantes adviennent également en l’être humain. Il lui a été donné de pouvoir cultiver un jardin, un verger ou un champ afin de nourrir ses semblables. Eh bien, ceux qui pensent à devenir riches sans contribuer parallèlement à la croissance de la vie qui les entoure sont ignorants. L’importance du service à la société, minimisé dans notre éducation moderne, est remplacée par l’éducation à la croissance économique. Et pourtant, plus notre service sera utile à l’environnement plus nous serons indirectement aidés dans l’amélioration de notre propre nature.
     Ceci doit être vu et pris en compte afin que l’on puisse parvenir à une vraie reconnaissance des transformations mondiales actuelles, de même qu’à une perception lucide de ce qui est maintenant en train de devenir rapidement périmé. Les travailleurs de bonne volonté devront se transformer eux-mêmes en constructeurs sociaux et apprendre à engendrer une croissance saine de l’environnement.
     Ce n’est pas la fin du monde pour l’humanité, comme certains l’ont mal interprété ; au contraire, c’est la naissance d’un nouveau commencement. Notre planète a encore des ères de développement devant elle tout au long d’un futur très lointain ; Toute personne qui reste ignorante de ce qui se passe aujourd’hui est désavantagée, alors que les flots d’énergies nouvelles s’intensifient.
     Ceux qui ne savent pas contempler la beauté de la nature sont véritablement aveugles. De l’herbe sèche qui brille, au pic de montagne, il y a une immense variété de sublimes choses dans la création. Se relier aux belles choses réarrange nos énergies et tend à nous rendre magnétiques. Le simple fait de chercher ou contempler met en mouvement des forces naturelles qui saluent le chercheur afin de lui transmettre certains « secrets » que cet individu peut être prêt à entendre.
     L’humain inspiré devrait contempler l’universel chez ses semblables, quand d’aucuns remarquent tout d’abord ce qui leur semble différent d’eux. Respecter la forme est l’étape préliminaire, respecter les forces derrière celle-ci est l’étape avancée, et respecter la conscience au-delà de la force est l’étape finale.
La façon de s’harmoniser est avant tout dans l’art de la pensée. Chaque habitant-citoyen se sentant intimement relié à sa planète Terre peut véritablement et concrètement aider à « enfanter le monde ». Par cette présence, la Vierge rappelle sans cesse cette exigence « d’être ce que l’on est ».
 Pleine lune de la Vierge – samedi 14 septembre 2019 06 h 33  –

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, réflexion, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.