EPR : si ça ne marche pas, pourquoi s’obstiner ?

Les amis de la Terre – 30/10/2019 –
Les Amis de la Terre condamnent vivement la décision du gouvernement, rendue publique par le Monde le 14 octobre 2019, d’encourager la construction de 6 nouveaux EPR. Un non-sens économique et énergétique aux conséquences irresponsables, alors qu’une transition basée sur la sobriété, l’efficacité énergétiques et les énergies renouvelables entre les mains des citoyen.ne.s peine à voir le jour.
Si la construction de l’EPR de Flamanville est un fiasco technologique, dont la facture a quadruplé pour atteindre 12,4 milliards d’euros, la logique voudrait de renoncer à cette énergie du passé. C’est pourtant la direction inverse que semble vouloir prendre le gouvernement, comme l’atteste cette lettre envoyée à EDF par les ministres de la Transition écologique et solidaire et de l’Economie et des Finances le 14 octobre et qui demande à l’énergéticien un audit pour assurer la construction de trois paires d’EPR sur trois sites différents.
Une décision que les Amis de la Terre condamnent lourdement, rappelant que seule une transition énergétique reposant sur le triptyque efficacité, sobriété et énergies renouvelables entre les mains des citoyen.ne.s peut permettre une véritable transition vers des sociétés soutenables.
Pour en savoir plus, consulter la documentation du Réseau Sortir du nucléaire.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Energie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.