Prélèvements à la mode Macron

Le Canard enchaîné – 11/12/2019 –
Ça devient une habitude. La France, championne d’Europe des prélèvements obligatoires parmi les pays développés : 46,1 % des revenus contre 34,3 en moyenne. En termes sonnants et trébuchants, cela signifie que nous avons payé, l’année dernière, 283 milliards d’impôts et de taxes de plus que la moyenne dans les pays de l’OCDE. 
La pression fiscale est restée stable en France par rapport à 2017, note l’OCDE. Ah bon ?  Alors, les baisses de la taxe d’habitation, des cotisations salariales, etc., annoncées par Macron, c’était du bidon ? Non, mais elles ont été exactement compensées par les hausses des taxes sur l’énergie ou de la CGS des retraités (« Les Echos », 6/12).
Malgré cette stabilité, tout le monde, – logement, justice, enseignement, hôpital…, – crie famine, et, dans les régions, les services publics ferment les uns après les autres. Alors, où passe l’argent ?

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.