Mélenchon à l’heure de la désillusion / « Un rouleau compresseur mis en œuvre par les activistes et divers trolls »

L’armée en ligne de Jean-Luc Mélenchon à l’heure de la désillusion

Le Monde 29/04/2017
Dans le café virtuel où 20 000 militants ont porté sa campagne en ligne, le débat est intense sur l’attitude à adopter pour le second tour.
Futurs abstentionnistes et agents infiltrés
Lire
Corentin Lamy Journaliste au Monde

Publié dans Débats Idées Points de vue, Médias, Politique | Tagué ,

Animaux – Les babines de l’espoir, ange gardien des chiens de la rue à Nantes

Ouest-France 13/04/2017 Marion LOPEZ
Les babines de l’espoir aident les chiens des plus démunis. Les bénévoles assurent une permanence pour distribuer croquettes, muselières, ant-puces … Et soigner les bobos

L’association Les babines de l’espoir vient en aide aux chiens de la rue. Chaque jeudi, à Nantes, les bénévoles assurent une permanence au square Daviais pour distribuer croquettes, muselières, shampoing, antipuces…

Il y a Gibson, Rockabe, Takou, Bobby, Mala et son bébé, Tomahawk… Au bout du parking du square Daviais, les chiens de la rue sont rois, chaque jeudi après-midi. Les maîtres, sans-abri ou en situation de précarité, peuvent venir y chercher croquettes, laisses, muselières, produits d’hygiène…
« On aide aussi à soigner les bobos, détaille Émilie Mérabet, assistante vétérinaire et bénévole. On détecte aussi l’urgence. Dans ces cas-là, on les emmène chez notre vétérinaire partenaire. » C’est Magalie Blossier, la présidente, qui prend alors les choses en mains. « J’ai trois chiens en convalescence chez moi en ce moment. Quand ils reçoivent des soins importants, c’est difficile de les laisser avec leurs maîtres dans la rue. »
Les babines de l’espoir, 52 bis rue de Mauves 44 470 Thouaré-sur-Loire. Maraude tous les jeudis, de 14 h à 16 h 30, au square Daviais. Contact : 06 45 86 72 80. Facebook.
L’antenne nantaise de l’association, présente à Bordeaux, Marseille et Rouen, est née en décembre 2015.

Publié dans animaux, Social, Solidarité | Tagué ,

Les bienfaits d’un long week-end

Le Vif.be – 28/04/2017 –
Ce lundi 1er mai, c’est la fête du Travail, mais surtout, une occasion de profiter d’un repos  » bien mérité « . Les week-ends de trois jours font du bien au moral, et pour cause, ils ont impact favorable sur notre santé et notre bien-être.
Les bienfaits d'un long week-end
Métro-boulot-dodo, c’est le quotidien de bon nombre de travailleurs. Après cinq jours de dur labeur, le week-end nous parait souvent trop court. Voici trois raisons pour lesquelles les week-ends devraient durer trois jours. Alors, on tente ?
1. Épanouissement personnel et bien-être
Travailler moins améliore l’équilibre en le travail et la vie personnelle. Une journée de repos en plus permettrait par exemple de s’offrir un week-end en famille, de s’occuper davantage des enfants ou de se consacrer à des activités sociales ou sportives.
Dormir plus et mieux est aussi un point à ne pas négliger. Les scientifiques estiment que les personnes travaillant moins de 40 heures par semaine ont un sommeil plus réparateur que leurs congénères au boulot plus de 55 heures par semaine. Trop de travail laisse peu de temps pour se détendre.
Travailler moins permettrait également d’être plus efficace et plus productif. La Suède a mené une expérience en 2015 sur l’avenir du travail dans certains établissements publics et entreprises du pays. En réduisant le nombre d’heures de travail dans la journée sans toucher au salaire, le pays a rendu les employés beaucoup plus heureux dans leur vie. Le programme avait considérablement réduit l’absentéisme et amélioré la productivité et la santé des travailleurs.
2. Une meilleure santé
Travailler trop peut être néfaste pour la santé. Nombre d’études tentent de démontrer les risques liés à notre manière de travailler. David Spencer, professeur d’économie à l’université de Leeds, expliquait en 2015 dans The conversation que travailler de longues heures augmentait les risques de contracter un AVC, de développer une maladie cardiaque ou un diabète de type 2.
3. Tout bénef pour la planète
Une réduction du temps de travail entraine généralement une nette réduction de la consommation d’énergie. En 2007, l’État américain de l’Utah a par exemple permis à ses employés de ne pas travailler le vendredi en prolongeant les heures de travail durant la semaine. Au cours des dix premiers mois, l’état a pu économiser pas moins de 1,8 million de dollars grâce à une réduction des frais liés à l’utilisation des locaux : diminution de la consommation d’électricité, de chauffage, mais aussi une diminution de la pollution créée par les déplacements. L’expérience a cependant pris fin en 2011. Les habitants se plaignaient de ne pas pouvoir avoir accès aux services les vendredis.
Publié dans Loisirs Tourisme | Tagué ,

Justice – Assistants du FN : le Parlement européen estime son préjudice à 5 millions d’euros

Quel que soit le résultat de la présidentielle, le Front national et Marine Le Pen devront affronter leurs dossiers judiciaires : dans l’affaire des assistants d’eurodéputés soupçonnés d’emplois fictifs, le Parlement européen estime désormais son préjudice potentiel à 5 millions d’euros.
La candidate à la présidentielle répète volontiers qu’elle est « en guerre » contre cette Union européenne. Mais le Parlement européen, où le FN avait envoyé le plus important contingent français en 2014, avec 24 élus, ne compte pas en rester là.
Le Monde 28/04/2017
La Libre Be
Le Parlement européen évalue désormais à près de cinq millions d’euros son préjudice potentiel pour les salaires qui auraient été versés frauduleusement à des assistants d’eurodéputés du Front national (extrême droite française) entre 2012 et 2017, a-t-on appris jeudi de sources proches du dossier.
Cette estimation, 4.978.122 euros au 21 avril, est une «mise à jour» après la découverte des «éléments nouveaux» du dossier ces derniers mois, et peut encore évoluer, écrit dans une note aux juges d’instruction l’avocat du Parlement européen, Patrick Maisonneuve, a précisé l’une des sources. Contacté par l’AFP, l’avocat a confirmé cette information.
17 députés européens FN visés
Emplois fictifs: un email du trésorier du FN accable Marine Le Pen
Alors que Marine Le Pen nage en plein cœur d’une affaire d’emplois présumés fictifs, des documents publiés par Le Monde l’enfoncent un peu plus dans la crise. Dans un email, daté de 2014 et envoyé à la candidate frontiste, le trésorier du Front national, Wallerand de Saint Just, présente sa solution pour faire des économies pour le parti.
«  Dans les années à venir et dans tous les cas de figure, nous ne nous en sortirons que si nous faisons des économies importantes grâce au Parlement européen et si nous obtenons des reversements supplémentaires  », écrit le trésorier.
Pour rappel, la justice soupçonne Marine Le Pen d’avoir embauché à Bruxelles des assistants parlementaires qui travaillaient en réalité pour le parti en France.
Cet email est l’une des nombreuses pièces d’un rapport, que le journal français a pu consulter, sur des perquisitions menées au siège du FN en février 2016 et février 2017.
Publié dans Economie, Europe, Justice | Tagué , , , ,

Neurodon : visiter des jardins pour aider la recherche

La Dépêche – 28/04/2017 – 
Que faire pour aider la recherche sur le cerveau ? Rien de plus simple et de plus agréable en ce beau début de printemps : visitez un jardin ! En effet, du 29 avril au 1er mai 2017, une centaine de parcs et jardins d’exception, parfois inaccessibles au public, ouvrent leurs portes afin de récolter des dons au profit de la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC-neurodon).
Parcs, jardins et autres lieux étonnants et exceptionnels ouvrent leurs portes le temps d’un week-end hors du commun. Ainsi, pendant 3 jours, du 29 avril au 1er mai, vous pourrez visiter une centaine de parcs et jardins de Bretagne, Basse-Normandie, Centre-Val-de-Loire, Pays-de-la-Loire, Île-de-France, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône et Alsace.
Des découvertes botaniques, bénéfiques pour le cerveau
« Cette belle initiative permet de faire découvrir la richesse botanique du patrimoine français, et de montrer que les promenades culturelles dans les jardins peuvent avoir des capacités d’apaisement sur le cerveau humain », souligne la FRC-neurodon. Des étudiants d’écoles doctorantes des régions concernées seront d’ailleurs présents dans certains jardins pour répondre aux questions des visiteurs sur le cerveau et ses maladies.
Mais pas seulement ! En visitant un de ces jardins, vous aiderez la recherche sur le cerveau. En effet, pour chaque ticket d’entrée acheté, 2 euros sont reversés à la recherche. Depuis le lancement de cet événement, il y a 15 ans déjà, 480 000 euros de dons ont été reversés à la FRC, 240 000 visiteurs ont été accueillis et 9 projets de recherche ont été financés à hauteur de 50 000 euros chacun.
Pour retrouver la liste des jardins participants ainsi que les dates et horaires d’ouverture : rendez-vous sur www.frcneurodon.org.
La liste des jardins participants en Normandie
La liste des jardins participants en Bretagne
La liste des jardins participants en Val de Loire
La liste des jardins participants dans les Pays de la Loire
Télécharger la liste complète des 107 jardins participants

Publié dans Nature | Tagué

Fraude fiscale : l’État va rémunérer les indics

Ouest-France – 27/04/2017 –
En 2016, l'administration fiscale à battu son record de redressement pour travail dissimulé : 555 millions d’euros, une hausse de 20% par rapport à 2015.En 2016, l’administration fiscale à battu son record de redressement pour travail dissimulé : 555 millions d’euros, une hausse de 20% par rapport à 2015.
L’administration fiscale tend une nouvelle corde à son arc et rémunère les informateurs de fraude.
Nouveauté dans l’arsenal de la lutte anti-fraude. L’administration fiscale peut désormais « indemniser les personnes étrangères aux administrations publiques qui lui fournissent des renseignements ». Pas de chiffres ni de barème détaillant le montant des indemnisations : c’est le ministre du budget qui en choisira le montant.
Le décret de la loi de finance 2017, publié la semaine dernière et dévoilé jeudi 27 avril par le journal Les Échos, le précise. Il s’agit d’informations qui « portent à sa connaissance des faits graves et décrits avec précision », pouvant « justifier un début d’enquête permettant de les corroborer et de vérifier la véracité des faits ».
« Panama papers »
En débat parlementaire, le secrétaire d’État au budget, Christian Eckert, avait aussi précisé que ces indemnisations concerneraient uniquement les cas de fraude internationale, type : fausses domiciliations, dissimulation des bénéfices, délocalisation de la base taxable sur les prix…
Bien qu’expérimental pour les deux années à venir, ce décret est en partie motivé par l’affaire des « Panama Papers ». L’an passé, 415 contribuables français avaient été identifiés comme fraudeurs potentiels grâce à un lanceur d’alerte anonyme. Ce signalement, étayé par de nombreuses investigations journalistiques a permis de cibler 26 personnes pour des enquêtes du parquet national financier.
L’indemnisation des « indics » est une première dans la fiscalité française. Pratique plutôt courante chez les Anglo-Saxons, notamment aux États-Unis où 99 indemnisations ont été attribuées en 2015, pour un montant total de 103 millions de dollars. Elles auraient permis au pays de collecter 3 milliards de dollars de recette fiscale supplémentaire, depuis 2007. Rentable.
Publié dans Non classé | Tagué ,

Médecine tibétaine: quand la santé rejoint la spiritualité

Biocontact magazine – mai 2017 – l’Édito de Jean-Pierre Camo –
A l’instar de la médecine ayurvédique avec ses trois doshas (Vata : Air + Ether, Pitta : Feu + Eau, et Kapha : Terre + Eau), la médecine tibétaine distingue elle aussi chez l’être humain trois « humeurs », ou « énergies » : rLung (Air), mKhrispa (Feu) et Badkan (Terre + Eau). Personne n’étant constitué d’une seule « humeur », pure à 100 %, nous résultons en réalité d’une combinaison changeante de ces trois composantes, selon notre âge, la saison, le moment de la journée…
Les médecins grecs Hippocrate et Claude Galien fondaient déjà leur pratique sur la « théorie des quatre éléments » : Air, Eau, Terre, Feu. Elle établissait une correspondance entre le macrocosme et le microcosme, autrement dit, en ce qui concerne la médecine, consacrait notre corps comme un reflet de l’univers, à chaque « élément » son « humeur ». Point commun de ces trois approches, qu’elles viennent d’Inde, du Tibet ou de la Grèce antique (mais nous aurions pu en trouver d’autres ailleurs dans le monde), tout déséquilibre entre les différentes « humeurs » engendrera une maladie. Le médecin doit alors administrer un remède rétablissant l’équilibre : une maladie « froide et humide » sera alors traitée par un remède « chaud et sec ». Ne pas appliquer ce principe pourrait juste aggraver les symptômes.
Première leçon : nous ne sommes pas des pièces détachées dans notre environnement mais des éléments d’un Tout.  L’Occident a tout récemment (re)découvert ce principe d’interdépendance à travers les médecines dites holistiques (du grec hólos : « entier »), qui ne s’attachent pas à supprimer un symptôme mais plutôt à en comprendre la cause, qu’elle soit liée à l’alimentation, à l’hygiène de vie, au contexte social, aux émotions ou encore à l’environnement, le plus souvent à plusieurs de ces paramètres. Prenons l’exemple de la jauge de votre voiture : le fait que le voyant s’allume indique simplement que vous allez bientôt tomber en panne d’essence : c’est un symptôme, autrement dit un avertissement. Supprimer le symptôme, comme s’attache à faire trop souvent la médecine moderne, consisterait à débrancher le voyant : éteint, il ne s’exprime plus ! Mais le problème persiste : vous n’avez plus d’essence ! Cela dit, certains symptômes peuvent être graves et il est parfois nécessaire de les traiter rapidement, comme une fièvre trop forte.
Deuxième leçon, et c’est là l’un des plus remarquables enseignements de la médecine tibétaine : la véritable santé ne peut se maintenir que lorsque nous sommes dans la conscience du Tout. C’est pourquoi notre attitude envers nos semblables, les animaux, la nature, notre éveil spirituel jouent un rôle majeur. Selon cette approche, tout part de là. Cultiver le détachement et la bienveillance, c’est renoncer à se considérer comme un « soi » séparé (moi, c’est moi ; toi, c’est toi), fruit de notre ignorance, source d’émotions destructrices.
Derrière l’apparente trilogie des nyepas se cache en réalité le chiffre Un : le Tout dans l’unité, l’unité dans le Tout. La clé de la santé, et de bien plus encore…

Publié dans Développement personnel, Santé | Tagué

Présidentielle 2017 – Macron déroule son projet pour la France

Le Monde 28/04/2017
Le candidat d’En marche ! était l’invité hier soir de l’émission Elysée 2017 sur TF1, deux jours après Marine Le Pen. Il a répondu aux questions de Gilles Bouleau et d’Anne-Claire Coudray, ainsi que de Melissa Bell, de CNN.
Les questions économiques (chômage, stimulation de l’activité), sociales (éducation, personnes âgées et immigration, notamment) et étrangères (dossiers européens, en particulier) ont été abordées. M. Macron a égrené un à un ces thèmes de son programme. Il entendait dépasser le clivage gauche-droite et proposer un projet présidentiel de rassemblement des Français. Il a, à de nombreuses reprises, fait part de sa détermination à agir vite dès le début de son mandat. C’est par exemple le cas en matière de droit du travail pour répondre aux défis de l’emploi. C’est aussi le cas en matière européenne, où il veut rapidement avancer avec la chancelière allemande, Angela Merkel, ou son successeur pour faire progresser l’Union européenne. Il a aussi attaqué de front le projet de Marine Le Pen, dont il a dénoncé les risques pour la France et les valeurs de la République, rappelant au passage que le général de Gaulle, dont sa rivale se réclame, s’était toujours opposé à l’extrême droite. Il a toutefois dit respecter son adversaire politique, « chacun ayant sa part d’humanité ».
Interrogé par Christophe Jakubyszyn sur son image, qui ne satisfait pas tous les Français, par exemple sur les thèmes de l’emploi ou du pouvoir d’achat, il a répondu qu’il souhaitait convaincre et rassembler ceux-ci par son sens de l’écoute et sa volonté d’agir avec efficacité pour traiter les problèmes de la société au cours de son mandat. Il a souligné que le projet de son adversaire attisait au contraire les ferments de la division et de la haine. Il a marqué, selon son idée, une « volonté d’apaisement et d’unité du pays ». A travers sa prestation, le chef de file d’En marche ! tenait à rassurer, à dix jours du second tour d’un scrutin présidentiel inédit qui voit s’affronter deux projets totalement antagonistes pour la France. Les sondages le donnent pour l’heure  gagnant face à la dirigeante du FN.
– Ce qu’il faut retenir de l’émission avec Emmanuel Macron sur TF1
Le candidat d’En marche ! était l’invité jeudi soir de l’émission « Elysée 2017 », sur TF1. Il est revenu sur son programme en matière de sécurité, d’emploi et d’immigration.
LE MONDE | 28.04.2017 | Par Service politique
« Je ne suis pas face à Berlin, je suis avec Berlin. »
Lire

Publié dans Débats Idées Points de vue, Politique | Tagué

De la difficulté, parfois, de suivre la campagne de Marine Le Pen : le Front national a décidé de choisir les médias qui sont autorisés à le suivre

L’Opinion 28/04/207
Plusieurs sociétés de journalistes ont publié un communiqué de protestation contre certaines pratiques
Les sociétés de journalistes de plusieurs organes de presse, du Figaro à Alternatives Economiques, de France 2 au Monde, de M6 à Télérama, ont diffusé jeudi un communiqué dans lequel elles notent qu’ « à l’occasion de la campagne pour le second tour de l’élection présidentielle, le Front national a décidé de choisir les médias qui sont autorisés à suivre Marine Le Pen. Plusieurs titres de presse ont ainsi vu leur représentant tenu à l’écart de toute information et de toute possibilité de suivi sur le terrain de la candidate du Front national. »
« Ainsi, peut-on lire dans le communiqué, après Mediapart et Quotidien, l’AFP, Radio France, RFI, France 24, Le Monde, Libération et Marianne, notamment ont été à un moment ou à un autre victimes de ces exclusives (…) Nous protestons de la manière la plus ferme qui soit contre cette entrave à la liberté de faire notre métier et de remplir notre devoir d’informer. Il n’appartient pas à une formation politique, quelle qu’elle soit, de décider des médias habilités à exercer leur rôle démocratique dans notre société. »
Deux épisodes récents sont notamment à l’origine de cette réaction. Le lundi 24 avril au matin, Marine Le Pen s’est rendue sur le marché de Rouvroy, après avoir passé la soirée électorale dans son fief du Pas-de-Calais, Hénin-Beaumont. Le dimanche soir, un certain nombre de journalistes avaient été informés que ce serait au marché de Béthune. Sachant que l’information avait fuité, l’équipe de la candidate a modifié le lieu de la sortie. Mais plusieurs journalistes, faute d’information, sont tout de même allés à Béthune, à près de 40 kilomètres de Rouvroy. Pour rien.
Second épisode: lundi après-midi, quelques journaux (dont l’Opinion) sont informés que Marine Le Pen se rendra le lendemain matin au marché de Rungis. Mais d’autres pas, malgré les questions qu’ils posent. Pour la sortie en mer du Grau-du-Roi, jeudi matin, tout le monde avait en revanche été informé à temps.
Une chose est d’aller quelque part sans prévenir, comme mercredi matin à Amiens chez Whirlpool. Là, l’effet de surprise a un sens. Une autre chose est d’informer certains médias et pas d’autres de telle ou telle sortie, et de se vanter quasiment du tour qui est ainsi joué à ceux qui n’étaient pas au courant. Même dans la campagne de Ségolène Royal en 2007, pourtant un modèle de d’improvisation, on ne voyait pas une telle pratique, qui n’est pas du niveau d’un second tour d’élection présidentielle.
Publié dans Débats Idées Points de vue, Médias, Politique | Tagué , ,

Aboiements contre le FN à la défense

Olivier de Sagazan va aboyer contre le FN à la défense
Presse-Océan  27.04.2017
 C’est sa manière à lui de s’opposer au Front National.  L’artiste nazairien Olivier de Sagazan va réaliser une performance en aboyant durant trois heures de 12 à 15 h, ce samedi 29 avril à la Défense à Paris. Il entend ainsi réagir à la présence du FN au 2e tour de la présidentielle.
L’artiste avait déjà aboyé en 2014 devant les bureaux de vote de l’école Carnot à St-Nazaire. Là il va réaliser sa performance à la Défense à Paris, qui symbolise en partie la montée du FN et lieu qui devrait offrir une belle perspective à cet acte artistique et de résistance.

Olivier de Sagazan avec une de ses sculptures, un chien qui aboie
Il appelle désormais à un « concert d’aboiement ». le rendez-vous est donné à l’Arche de la Défense entre 12 h et 15 h
Partager Twitter +1 Envoyer à un ami
 A Saint Nazaire lors de précédentes élections

 
Publié dans Démocratie, Insolite, Résistance | Tagué , , ,

Pétition anti-Le Pen – CNews suspend Audrey Pulvar d’antenne pour la pétition anti-Le Pen

La Nouvelle République 27/04/2017

La journaliste Audrey Pulvar le 13 septembre 2016 au Havre – AFP/Archives CHARLY TRIBALLEAU
La chaîne d’info CNews (groupe Canal+) a décidé de suspendre d’antenne sa présentatrice Audrey Pulvar pour avoir signé une pétition féministe contre Marine Le Pen et pour Emmanuel Macron, a annoncé une porte-parole de la chaîne, confirmant une information du Parisien.
La signature de la journaliste a été critiquée par Florian Philippot, vice-président du Front national, qui dans un tweet mercredi a déclaré : « Pétition contre MLP signée par Audrey Pulvar, qui anime des émissions politiques sur . Ça pose un vrai problème d’impartialité ».
La présentatrice, qui anime le dimanche sur CNews « Le Grand Rendez-vous » et l’émission politique « Le grand journal de la présidentielle », sera suspendue d’antenne jusqu’à la fin de la campagne le 7 mai, a précisé la porte-parole.
Cette décision a été prise au nom de la « déontologie » et de « la nécessité d’un devoir de réserve » des journalistes qui ne doivent « pas préciser pour qui ils votent », a fait valoir CNews.
« Audrey Pulvar suspendue par CNews pour une signature contre le FN ??? Décidément la République a perdu du terrain », a twitté jeudi matin la ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem.
« Audrey Pulvar, suspendue sur injonction du FN pour avoir choisi la République et les droits des femmes contre l’ext.droite. Soutien et amitié » a twitté Laurence Rossignol, la ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes, instigatrice de cette pétition intitulée « Féministes, nous ne voulons pas du Front National. Nous votons Emmanuel Macron ».
Le secrétaire d’État aux Affaires européennes Harlem Désir a lui posté : « A.Pulvar sanctionnée pour avoir signé contre le FN! Quelle régression. Il y a 15 ans tous les démocrates étaient rassemblés pour la République ».
« Tribune salutaire et soutien à Audrey Pulvar« , a également commenté l’eurodéputé Yannick Jadot.
SOS Racisme a dénoncé sur le réseau social « la suspension d’Audrey Pulvar +au nom d’une prétendue neutralité+ ».
Selon le texte de la pétition, « l’élection de Marine Le Pen à la présidentielle serait une défaite pour les femmes ». Il est notamment reproché à Marine Le Pen « l’avortement qualifié de confort, la stigmatisation des femmes étrangères » ou « l’instrumentalisation raciste du combat contre l’oppression religieuse ».
La pétition est signée par une cinquantaine de personnalités, dont Zabou Breitman, Julie Gayet, Pascale Breugnot, Bruno Solo, le rabbin Delphine Horvilleur ou encore Agnès Jaoui.
© 2017 AFP
Une pétition de Soutien à Audrey Pulvar, circule sur Internet diffusée par Change.org
Publié dans Débats Idées Points de vue, Démocratie, Médias, Politique, Résistance | Tagué , , ,

Les rêves brisés du président normal

Entré à l’Elysée pratiquement par effraction – le grand favori de la gauche Dominique Strauss-Kahn s’étant mis hors jeu dans un hôtel new-yorkais – François Hollande n’aura pas connu d’état de grâce. Ayant à son actif une loi historique relative au mariage pour tous, le « président normal » aura néanmoins subi les affres de la crise, de son ex-compagne, du terrorisme, de l’affaire Cahuzac et de la montée de l’extrême droite, pour terminer sur une pirouette en fin de mandat.

Tentant comme à son habitude de contenter tout le monde, François Hollande se mettra tant la gauche que la droite à dos..
Alors que Nicolas Sarkozy est sèchement battu au premier tour de la primaire de droite, François Hollande annonce à la surprise générale qu’il ne se représentera pas en 2017.

Dessins inédits.© Nicolas Vadot
Publié dans Humour | Tagué

Le Kremlin et l‘élection présidentielle française : L’interférence russe / Selon EUobserver : Poutine voyait Le Pen comme une « chance réelle de détruire l’UE ».

EUobserver.com Bruxelles  21 avril 2017
En inondant les réseaux sociaux français d’intox et en soutenant ouvertement la candidate du Front National Marine Le Pen, le Kremlin intervient en faveur du plus anti-européen des présidentiables.
Andrew Rettman

Russian President Vladimir Putin  REUTERS

La candidate du Front National à la présidentielle Marine Le Pen lors de sa rencontre avec le président russe Vladimir Poutine à Moscou, le 24 mars.
Près d’un lien sur quatre partagé par les internautes français sur les réseaux sociaux au sujet de l’élection présidentielle fait référence à une intox, favorise un des candidats eurosceptiques et porte les traces de l’influence de la Russie, révèle une étude, de la société britannique Bakamo publiée le 19 avril et portant sur 8 millions de liens publiés par 800 sites entre le 1er novembre 2016 et le 4 avril 2017.
19,2 % des liens en question concerne des médias qu “ne sont pas conformes aux standards journalistiques” et qui expriment “des opinions extrémistes… visant à forger un récit perturbateur”, qui tombe sous la catégorie de “recadrage” selon l’étude. 5 % supplémentaires sont qualifiés de “récits souvent mythologiques, presque intrinsèquement théologiques”, voire “des théories du complot”, qui tombent, elles, sous la catégorie “alternative”.
Les sources partagées dans ces catégories ont présenté les candidats eurosceptiques et europhobes d’extrême droite et d’extrême gauche sous un jour favorable : Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, François Asselineau et Philippe Poutou. Elles ont également favorisé François Fillon, un candidat de centre-droite plutôt proche de la Russie.
La recherche de Bakamo révèle également qu’une source sur cinq au sein de la catégorie “recadrage” est exposée à l’influence des médias gouvernementaux russes connus pour diffuser de la désinformation anti-UE, comme RT ou Sputnik, et qu’une source sur deux dans la catégorie “alternative” a des origines en Russie.L’analyse n’a identifié que l’influence liée à la Russie. Aucune autre source d’influence étrangère n’a été identifiée”, a affrimé Bakamo.
L’étude affirme par ailleurs que “les sources d’information politique de référence continuent de mener le débat public” et qu’elles “sont davantage partagées que les sources d’information non traditionnelles.” Elle ajoute que, alors que l’équipe de campagne du candidat d’extrême gauche Jean-Luc Mélenchon partage souvent du matériel bidon, l’équipe de Marine Le Pen a pour l’essentiel diffusé ses propres contenus sur des plateformes comme Twitter ou Facebook.
Mais elle précise que les utilisateurs des réseaux sociaux de la catégorie “recadrage” étaient “très prolifiques” et “très engagés”, et qu’ils partagent des liens à une cadence presque double de celle de ceux qui suivent les médias traditionnels. Pierre Haski, un journaliste français qui a participé à l’étude, a noté qu’une autre “tendance inquiétante se profile au fur et à mesure que la date de l’élection approche” : “une fracture croissante entre les citoyens” basée sur “la fiabilité des informations et le respect des règles éthiques et professionnelles” plutôt que sur les convictions politiques.
Cette fracture signifie que les gens ont de plus en plus tendance à être en désaccord sur les faits plus que sur leurs opinions politiques, et que ceux qui ne se fient plus aux médias traditionnels sont insensibles aux services de désintox, tel que Les Décodeurs, un groupe de fact-checkers au sein de la rédaction du Monde.
L’étude de Bakamo affirme enfin que les sujets les plus fréquents au sein de la catégorie du “recadrage” sont ceux qui tiennent à l’identité française et qui attaquent l’islam. D’autres sujets concernant la mondialisation, les multinationales et l’”impérialisme” américain ou de l’UE sont présents en une moindre mesure. L’influence des sources russes est plus forte pour ce qui est de l’identité française, de l’hostilité à l’islam et à la mondialisation, de même que dans les sources liées à la “confusion” et aux “conspirationnisme” et à l’”anti-système” présentes au sein de la catégorie “alternatifs”.
Traduction : Luca Pauti

La campagne de Marine Le Pen

La cassette russe
EUobserver lors d’une interview jeudi, Poutine voyait Le Pen comme une « chance réelle de détruire l’UE ».
Les révélations selon lesquelles Marine Le Pen a tenté d’emprunter 3 millions d’euros supplémentaires à la Russie soulèvent des questions sur l’ingérence du Kremlin dans l’élection présidentielle française. Mediapart a révélé le 30 mars que la candidate anti-européenne et d’extrême droite a accepté d’emprunter des fonds russes pour financer sa campagne.
Le site a publié un document interne de son parti, le Front National (FN), démontrant qu’elle et d’autres responsables du parti ont décidé d’emprunter 3 millions d’euros à la Banque Strategy en Russie, le 15 juin de l’année dernière, à un taux d’intérêt de 6 % par an avec remboursement d’ici à 2018. Selon le document, « ce prêt est destiné à financer la campagne électorale présidentielle ».
Mediapart a également publié un deuxième document du Front National, qui stipule que ces fonds allaient être utilisés pour les « dépenses de [la] campagne électorale » et devaient être rattachés à un compte bancaire ouvert au nom de Le Pen.
Marine Le Pen, dont la rencontre surprise avec le leader russe Vladimir Poutine à Moscou le 24 mars a fait sensation, s’est refusée à tout commentaire. Le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, qui avait affirmé à la presse la semaine précédente que le FN ne demandait pas plus d’argent à la Russie, a affirmé à Mediapart que le prêt de 3 millions d’euros était « juste un projet sans suite » . Mediapart n’a pas précisé si le Front National avait effectivement reçu cet argent et n’a pas non plus donné d’informations à propos de la banque Strategy.
Ces révélations interviennent peu après que Marine Le Pen et son père aient admis l’an dernier avoir déjà emprunté 11 millions d’euros provenant de différentes sources russes.
Les craintes d’une manipulation électorale russe en Europe ont été accentuées après que Moscou ait été accusé d’avoir influencé le résultat du vote aux États-Unis par des piratages et de la désinformation. Marine Le Pen est au coude à coude dans les sondages avec le candidat centriste et pro-européen Emmanuel Macron pour le premier tour de l’élection présidentielle du 23 avril. Il a été la cible de nombreux piratages russes et a été accusé dans les médias russes francophones d’être secrètement gay, d’être un agent des banques américaines et d’être également un agent d’Arabie Saoudite.
Mikhaïl Khodorkovski, l’ancien patron d’une compagnie pétrolière russe emprisonné après avoir tenté d’entrer en politique, a confié à EUobserver lors d’une interview jeudi, que Poutine voyait Le Pen comme une « chance réelle de détruire l’UE ». Même si l’UE pourrait politiquement survivre à une sortie de la France telle que la veut Le Pen, Khodorkovski ajoute que pour Poutine, cela signifierait que « l’UE n’aurait plus d’armes nucléaires ». La France et le Royaume-Uni, qui va entamer ses négociations pour sortir de l’UE, sont les seuls pays de l’UE à être dotés d’armes nucléaires.
Andrew Rettman
Publié dans Débats Idées Points de vue, International, Politique | Tagué , ,

Livre : Michel Onfray règle son compte à Paris

Ouest-France – 27/04/2017 – Didier Gourin –
En dehors de Paris, point de salut ? Dans un livre percutant, le philosophe réclame une nouvelle répartition des pouvoirs entre le centre et ses périphéries.
Il est Normand et fier de l’être. Michel Onfray continue de s’insurger contre une France qui ne regarde qu’à travers sa capitale. Où tout est forcément plus beau, plus intelligent, plus grand, plus fort. Ce n’est pas une France à eux vitesses qu’il dénonce. C’est bien pire que cela. C’est un pays qui s’ignore et pourrait être plus heureux si ses régions, ses collectivités locales et, surtout, tous ceux qui y vivent avaient droit à plus de reconnaissance et plus de pouvoirs.
Il sait qu’il s’attaque à gros en rappelant que, depuis les rois de France, rien n’a changé. Et ce ,’est pas la révolution de 1789, pourtant née dans les provinces d’alors, qui a changé le cours des choses. Bien au contraire. Les Girondins, les décentralisateurs de l’époque, furent balayés et guillotinés. Les Jacobins prirent le pouvoir et le sort en fut jeté.
« Le despotisme de Paris »
Il évoque le député du Tarn, Lasource, un Girondin, qui  s’écria au pied de la guillotine : « Je crains le despotisme de Paris. » Michel Onfray en appelle donc à une autre révolution, avec des pouvoirs bien élargis pour les régions. Et avec elles, pour toutes les communautés qui irriguent les territoires.
Pour lui, ce serait même un véritable gage de modernité. « La revitalisation des villages,n des communes, de la ruralité et des campagnes permettrait d’incarner une nouvelle écologie à même de déclasser l’écologie urbaine, cosmétique, mondaine et politicienne des bobos », écrit-il. Les bobos, ces bourgeois bohèmes de Paris qui ne regardent ce qui se passe au-delà du boulevard périphérique de la capitale qu’avec condescendance.
Dans ce livre en forme de pamphlet, le philosophe, à son habitude, ne mâche pas ses mots pour s’insurger contre ce sentiment de toute puissance de Paris et de ses élites. Il rêve d’inverser le mouvement. Celui, dit-il « par lequel on monte à Paris comme on monte au ciel, alors que dans le même temps, on descend en province comme on se rend aux enfers ».
Parution le 16/03/2017 – Éditions de l’Observatoire / 149 pages / 15 €
Publié dans Démocratie, réflexion

Dans quel pays est-on en meilleure santé ?

Le Vif.be – 27/04/2017 – Marie Gathon –
Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas dans les pays où l’économie est la plus florissante que l’on est en meilleure santé, révèle Bloomberg dans son Global Health Index.Dans quel pays est-on en meilleure santé ?
Dans quel pays est-on en meilleure santé ?© iStock
Parmi les 163 pays que compte la planète, c’est en Italie que les gens vivent le plus longtemps. La dolce vita permet aux Italiens naissant aujourd’hui d’avoir une espérance de vie de plus de 80 ans. Tout en bas du classement, se trouve la Sierre Leone où l’espérance de vie ne va pas au-delà de 52 ans.
Malgré une situation économique difficile (chômage des jeunes à 40 % et stagnation de l’économie depuis des décennies), la santé des Italiens se porte mieux que celle des Américains (34e) ou des Canadiens (17e ) qui ont des problèmes de pression sanguine et de cholestérol. La Belgique se trouve à la 26e place de ce classement.
Santé économique ne rimerait donc pas avec santé physique, selon le rapport de Bloomberg. Étonnant ? Pas tant que ça. Le secret de longévité des Italiens viendrait de leur régime alimentaire méditerranéen bien connu pour ses vertus sur la santé : beaucoup de légumes, de l’huile d’olive, de la viande maigre et du poisson. Mais surtout, une majorité de produits frais.
Les autres pays du bassin méditerranéen sont d’ailleurs bien classés aussi, indépendamment de leur situation économique et/ou politique parfois désastreuse : l’Espagne (6e), Israël (9e), Chypre (18e), la Grèce (20e), Malte (25e) et le Liban (32e).
Les critères étudiés pour effectuer ce classement sont l’espérance de vie, les causes de décès, les risques pour la santé allant de l’hypertension au tabagisme et l’accès à l’eau potable.
Dans le top 5, on retrouve également l’Islande, la Suisse, Singapour et l’Australie.
Publié dans Santé | Tagué